À New York, un atelier en français pour apprendre à parler en public


Par Rachel Brunet | Publié le 24/02/2020 à 16:10 | Mis à jour le 24/02/2020 à 16:45


Que ce soit dans un contexte professionnel ou personnel, prendre la parole en public peut s’avérer être une véritable angoisse. Réunions, présentations à de prospects ou clients, discours devant une assemblée ou même un simple échange face à un groupe dans une soirée de networking ou un cocktail, parler face à un public et captiver ce dernier sont des exercices qui s’apprennent. Muriel Omur Ilbas, coach en communication, propose un atelier de prise de parole en public tout au long du mois de mars, à Manhattan.

4 séances pour apprendre à s’exprimer en public

Avec une longue expérience de manager dans différents secteurs de la communication, Muriel Omur Ilbas accompagne les cadres supérieurs et les équipes de direction de grands groupes français et multinationaux, depuis plus de 15 ans. Muriel qui a passé de longues années à la télévision comme productrice, réalisatrice et présentatrice, puis sur scène en tant que conférencière et professeur de faculté, travaille en étroite collaboration avec les managers qui souhaitent réussir leur prise de parole en public et améliorer leur image professionnelle. À compter du 5 mars 2020, et sur une cadence hebdomadaire jusqu’à la fin du mois, la coach certifiée accompagnera un petit groupe d’une dizaine de personnes à passer outre la peur de parler en public et transmettra aussi aux participants, les rouages nécessaires afin de captiver son auditoire.« Cet atelier sert à être plus convaincant lors d’une prise de parole, d’une réunion ou d’une présentation à un client. Il apprend à véhiculer une image positive, à vaincre le trac et à faire circuler les idées » précise Muriel Omur Ilbas.En janvier dernier, la coach a proposé un atelier similaire au réseau French Founders auquel elle appartient. Son public a été tant séduit que convaincu. « Muriel nous a prodigué des conseils très pratiques et concrets pour optimiser la préparation et la prise de parole. Elle a su créer dans le groupe de participants à l'atelier une atmosphère 'feel good' de proximité chaleureuse et de grande bienveillance »  relate Anne-Charlotte Le Bourhis.De son côté, Rémi Haget, aussi membre du réseau French Founders et Managing Partner chez Ikos Counsulting rajoute « Notre groupe était diverse et avec des attentes précises comme : comment gérer le stress ? Comment adapter notre prise de parole en public aux USA ? Le workshop a su répondre à la majorité des questions avec une théorie simple et efficace, des conseils pratiques  de respiration, de gestuelle... et surtout de la pratique. Cette dernière partie fut essentielle pour rendre la formation concrète et vivante ! »

Être à l’aise en société

Ce workshop sur la prise de parole ne s’arrête pas là puisque Muriel Omur Ilbas abordera aussi d’autres problématiques telles que les réactions à adopter face à quelqu’un qui n’écoute pas ou toute autre situation déroutante mais aussi comment se comporter dans un rassemblement où l’on ne connait personne, comment engager la conversation avec des inconnus lors d’un cocktail ou tout autre événement de networking.« Cet atelier qui veut pratique est basé sur l’utilisation de sa voix, de son corps et de son cerveau » explique la coach certifiée. Et de rajouter « nous faisons des exercices face à la caméra parce que c’est un outil qui permet à chacun de corriger ses postures ». Et oui, le corps en lui-même est un langage, un moyen de communication. Exercices de respiration et de mouvements s’inscrivent aussi dans la logique de l’atelier.Cet atelier est proposé en français et aura lieu les 5,12, 19 et 26 mars de 17 à 20 heures dans un We Work de Manhattan.


Nombre de places limité

Pour plus d’information et pour les inscriptions, écrivez directement à Muriel Omur Ilbas à muriel@yourcoachinamerica.com

Pour en savoir plus sur Your Coach In America

  

image3

 FRENCH AMERICAN CHAMBER OF COMMERCE / FACC

Meet the Member: Muriel Omur Ilbas, Executive Coach & Trainer

Member news | January 27, 2020


Working in an international environment, whether with colleagues from a different culture or as an expat abroad, requires adaptation. For some professionals, the ability to adapt in more innate than for others. Executive Coaches and trainers can help identify hurdles in your integration and shepherd you towards the coveted status of respected global leader. In our latest Meet the Member feature, we spoke with Muriel Omur Ilbas, Executive Coach and Trainer behind LSWUS Consulting and the brand Your Coach in America. 

Keep reading to hear about her experience in consulting with notable names in pharmaceuticals, tourism, luxury goods and beyond and how she considers happiness as a key to success. 


FACC: LSWUS stands for “Live, Study, Work.” Can you tell us more about your services and what makes you uniquely positioned to assist foreigners with their personal and professional transition to the United States?


MOI: My company, LSWUS Consulting, LLC provides services in the East Coast and the Midwest, offering a broad variety of consulting, coaching, training, networking and mentoring services to expats, international students, families, and entrepreneurs who came to the U.S. to study/ work/ live. We work with experts who understand both the European and the American cultures.What I bring to the U.S. is my communication expertise as well as nearly 20 years of management consulting experience. I have provided executive and intercultural coaching, as well as training services for more than 150 global companies like Limagrain, Lesaffre, Aréva, Total, Peugeot, Groupama, Louis Vuitton, Basf, Imcd, Pepsi, Club Med, Roche, Glaxo, and Novartis.I am working with expats based in Istanbul, Moscow, Chicago, New York, Boston, Astana, Baku, Dubai, both on site and remotely via teleconference, helping them develop and improve their communication and cross-cultural management skills.Having an intimate understanding of French culture, and navigating professional and social life in Europe and The United States, I specialized in providing coaching and training services to French expats and companies based in the U.S.I think that my international background makes me understand how to bridge the gaps between expats’ new environment, and their native culture, and allows me to help them finding their balance and their own way of managing multicultural teams. I am also organizing group coaching sessions in companies to help management teams to better understand each other.


FACC: As an Executive Coach and trainer, do you support the hypothesis that happiness makes you successful, rather than the opposing view that success makes you happy? A 2018 Stanford research study found that positive feelings make the brain work better, which in the business world, could translate to more efficiently climbing the corporate ladder.


MOI: I worked for the French television network, France 2 and big advertising agencies like McCann Erickson and Publicis for years. I am familiar with deadlines, stress, and pressure in the workplace. I have seen a lot of unhappy and depressed people at work; people forgetting to recognize the simple joys of life, and even neglect their family.In 2006, I discovered that some eminent professors in Pennsylvania University, Harvard and the University of California were working on happiness. More specifically, on Positive Psychology, because they were trying to understand why some people happier than others, were stronger and better equipped to handle life’s challenges. I studied their theories and began to give conferences and workshops about happiness in global companies in Europe.It is a fact that happy people are more peaceful, more open to new ideas, and they connect more easily with others. There are studies that prove happy people are more appreciated by their peers and managers, and are promoted quicker than others. Happy people can also deal more easily with big changes in their life, like expatriation.


FACC: How did you learn about the FACC and what convinced you to become a member of the network?


MOI: I was a member of FACC Chicago when I was living there and developed some wonderful connections in the Midwest through the FACC. The first thing I did when I relocated to New York was to become a member of FACC New York. I already met incredible professionals and I have two ongoing projects with FACC New York members.

FACC: Can you elaborate upon your business goals for 2020?


MOI: My public speaking workshops for French expats in New York begin in January. I am genuinely excited at the prospect of working with a new community here in the city. As a former graduate lecturer, and training professional, I am truly at my happiest when I get to share what I know with others.I chose to start with public speaking workshops, because I learned a lot about presentation skills as I was working as a producer, director and anchorwoman. I realized that presenting ideas with confidence, credibility and clarity is a vital skill in business and life. I have been preparing business people for conferences and television for years and I know that public speaking techniques can be learned very quickly.I am also working with experienced career coaches and experts on a project of workshops series, aiming to help international graduates from American colleges and young expat professionals to be ready for the American business world.


https://www.faccnyc.org/news/meet-member-muriel-omar-ilbas-executive-coach-trainer  



image4

 NEW YORK


La communication interculturelle, une clé indispensable à New York


Par Rachel Brunet | Publié le 18/09/2019 à 08:30 | Mis à jour le 18/09/2019 à 08:30 sur le Petit Journal NY


La communication entre cultures ne va pas de soi. Tout individu est en effet influencé par son propre bagage culturel, il voit le monde à travers un filtre que l’atmosphère dans laquelle il a évolué lui a dicté. Avec une façon de penser et d’agir régie par toutes sortes d’idées reçues et de mœurs acquis depuis la naissance, se pose alors la question de savoir comment un réel échange entre deux individus dont les cultures diffèrent, est possible, surtout dans un contexte professionnel.

Nous sommes partis à la rencontre de Muriel Omur Ilbas, exécutive coach et spécialiste de la communication interculturelle.


« J’ai commencé la communication interculturelle à Paris »

Muriel Omur Ilbas est une femme multiculturelle. Née dans une famille aux origines française, turque, syrienne et grecque, elle a choisi de vivre entre Paris, Istanbul et Chicago pendant de longues années, avant de poser ses valises à New York.

C’est à Paris qu’elle commence la communication interculturelle après avoir évolué plusieurs années à la télévision, la radio ainsi qu’à des postes de communication stratégiques auprès de grands comptes, mais aussi, en tout début de carrière, comme interprète culturelle au Palais de Justice de Paris

« En contact rapproché avec les dirigeants et patrons de grosses boîtes, je les accompagnais sur des problématiques de communication et de management » précise Muriel Omur Ilbas. Et de rajouter « petit à petit, ils ont réalisé que la communication n’était pas qu’avec l’extérieur mais aussi avec l’intérieur, avec leurs équipes ».

L’exécutive coach regrette toutefois que les managers n’accordent pas une grande importance à la communication interne. Ce qui peut facilement devenir une erreur de management.

« Il me suffit d’une heure ou deux dans une entreprise pour voir ce qui cloche en matière de communication » précise-t-elle. Ainsi, elle a permis à un « Directeur Pays » de réaliser que ses collaborateurs avaient peur de lui et l’a convaincu de mettre en place des techniques de communication adaptée. Pour exemple, ce « chef de service » a fini par accepter de faire mensuellement une journée « porte ouverte » se traduisant par la possibilité pour son équipe de pouvoir entrer dans son bureau pour lui signifier différentes requêtes. « Il était obligé de les recevoir avec le sourire » souligne Muriel Omur Ilbas. Une anecdote parmi tant d’autres...


De la communication interne à la communication multiculturelle 

De par ses origines, et sa compréhension de différentes cultures, la franco-turque a vite été appelée à la rescousse par des managers français qui avaient besoin de déchiffrer les attitudes et attentes de collaborateurs turcs.

Les mots sont lourds de sens, de valeurs et de normes. Ils renvoient immédiatement à une image mentale qui varie d’une culture à l’autre. C’est ainsi que naissent les quiproquos, les malentendus, et parfois même l’incompréhension voire, dans la pire des situations, l’outrance. En effet, certains concepts abordés naturellement chez l’un, peuvent provoquer un véritable malaise chez l’autre. Comment communiquer entre collaborateurs de différentes cultures ? Ce qui reste, au demeurant, le quotidien des salariés new-yorkais. C’est justement tout l’art de Muriel Omur Ilbas : accompagner les équipes pour qu’elles se comprennent et donnent le meilleur d’elles-mêmes. « Je suis une sorte de traductrice culturelle » nous explique-t-elle.

Elle a même été amenée à gérer des situations cocasses « il y a cette histoire d’un expat français qui faisait souvent des compliments à son assistante qui a mal interprété cela et a fini par tomber amoureuse de notre bonhomme marié et heureux de l’être... » se rappelle-t-elle, un brin amusée.

Certifiée Coach en entreprise, mais aussi détentrice d’une formation en Corporate Training, Muriel Omur Ilbas accompagne des entreprises new-yorkaises mais aussi françaises installées à New York dans leurs problématiques multiculturelles et interculturelles avec son savoir : trouver un langage commun et aider les collaborateurs à se comprendre entre eux. « J’apporte mon soutien et mon expertise aux managers, pour trouver des solutions à la conduite de projets de changement et aux difficultés rencontrées dans la circulation d’information dans l’entreprise » résume-t-elle.  

Dans sa boîte à outil : une expérience interculturelle acquise à Beyrouth, Paris, Dublin, Istanbul et New York. 15 ans à observer, rendre compte, accompagner et solutionner la communication d’équipe. 



image5